La rénovation a commencé, l’architecte a redessiné les espaces de vie tels que vous les aviez imaginés, vous avez choisi les matériaux et les finitions, les installations techniques et même les plaques d’interrupteur. Mais personne ne vous a conseillé sur le type de radiateurs à utiliser.

Nous sommes tellement habitués à “subir” la présence de cet objet parfois encombrant et peu fonctionnel que nous renonçons souvent à choisir et laissons toute la décision à notre plombier.

Et si le radiateur pouvait être plus performant, plus beau, plus moderne et de taille adaptée à votre espace ? Et si, en plus de vous apporter un meilleur confort, il vous permettait de réaliser des économies d’énergie significatives ?

Que faut-il prendre en compte pour bien choisir son radiateur ?
  1. La puissance thermique. Chaque espace de vie a besoin d’une certaine quantité de chaleur
  2. Les dimensions, afin de l’intégrer le mieux possible dans l’espace de vie, et la possibilité de le connecter à n’importe quel système de chauffage.
  3. La capacité de fournir une chaleur à basse température, une chaleur qui est donc plus saine, plus respectueuse de l’environnement et plus agréable.
  4. La capacité à réagir rapidement aux changements de température
  5. La possibilité de le nettoyer facilement
  6. La qualité des matériaux et la sécurité
Que faut-il prendre en compte pour bien choisir son radiateur ?
Conçus et construits avec des matériaux qui augmentent l’efficacité du système de chauffage, leur forme favorise la diffusion de la chaleur par rayonnement, tout comme la chaleur du soleil. La multiplicité des hauteurs, des épaisseurs et des dimensions vous permet de trouver le radiateur idéal (avec les mêmes raccordements au système domestique que vos anciens radiateurs) qui peut être installé sans pose de tuyaux coûteuse. De plus, ils ne sont plus comme les anciens radiateurs : ils peuvent atteindre 3 mètres de haut, ce qui permet de les placer dans un coin inutilisé et d’utiliser l’espace quasiment jusqu’au plafond. Vous pouvez également les installer dans une position traditionnelle sous les fenêtres (ils peuvent également être très bas, ne mesurer que 30 cm de haut et mesurer jusqu’à 6 mètres de long !)

Vous pouvez les utiliser avec les anciens systèmes à un tuyau, avec les systèmes plus modernes à deux tuyaux, avec les systèmes doté de pompes à chaleur, de chaudières à condensation ou avec les systèmes hybrides.

Les radiateurs multicolonnes De’ Longhi sont prévus pour accueillir des têtes thermostatiques De’ Longhi qui peuvent vous faire économiser jusqu’à 30% 1 tout en augmentant considérablement votre confort.

Parfaits pour les chambres d’enfants, ils ne comportent pas d’arêtes ni de coins et sont faciles à nettoyer grâce à un large espace permettant d’atteindre toutes les surfaces avec un chiffon.

Et si en plus ils étaient fabriqués de manière écoresponsable ?
Conformément à la norme ISO 14001, les émissions atmosphériques, les rejets d’eau et les déchets font l’objet d’un contrôle permanent. Aucune substance nocive n’est rejetée dans l’environnement au cours de la production.
1 Les têtes thermostatiques sont une obligation légale depuis juin 2017 dans les immeubles d’habitation dotés d’un chauffage central, au même titre que le compteur de chaleur. Bien qu’elles ne soient pas encore obligatoires pour les systèmes de chauffage autonomes, elles peuvent réduire la consommation de combustible de chauffage de 10 à 30 %, selon des estimations récentes.